Le Cambodge d’hier et d’aujourd’hui

Cambodia  khmer ancien instituteur  Le Cambodge commémore le 40 eme anniversaire de l’entrée des Khmers Rouges dans Phnom Penh; après 5 ans de guerre civile et d’attaques américaines, le peuple khmer vit dans la terreur.

Cet homme vit de sa retraite mensuelle de 270 000 riels ( environ 68 euros) et grâce à la solidarité du monastère, véritable lieu social; c’est là que nous l’avons rencontré. Ravi de s’exprimer en français, il se confie.

Il évoque cette période sombre, revient sur la persécution des religieux, les temples bouddhistes ayant servis d’étables maintenant ce sont les « riches du Capital » qui construisent les temples.

Il craint les régimes communistes encore présents au Vietnam et au Laos et a peur que les jeunes Khmers oublient l’Histoire préférant sortir et boire…

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook

Musique de mariage au Cambodge

Le mariage est une institution centrale dans la société Cambodgienne. Ce moment festif se doit d’être partagé avec toute la communauté du quartier ou du village. Ainsi, une tente, des tables et des chaises et un dispositif sonorisé sont installés dans le jardin de la famille…et déborde parfois sur la chaussée.

Pendant plusieurs jours, les amplis sont poussés au maximum de leur puissance pour diffuser une musique dans tout le village pendant le jour……et pendant toute la nuit !

Cet extrait sonore a été enregistré au lever du jour, les criquets se mêlent à la musique pour un « 57′s » de réveil en douceur asiatique.

Cambodia Batambang

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook

Tro khmer et khim du cambodge

Quelques jours à Battambang pour découvrir les activités de Phare Ponleu Selpak « La lumière de l’art »

« Le but de PPS est d’améliorer le développement des communautés locales en offrant, d’une part un programme d’éducation et d’autre part en proposant la pratique d’une activité artistique (musique, peinture, théâtre, ou cirque) »

Nous rencontrons des musiciens qui répètent dans la cour où se mêlent circassiens, écoliers, apprentis comédiens… extraits:

Vielle à deux cordes, le Tro khmer est un instrument souvent joué en groupe à l’occasion de cérémonies dans les provinces de Siam Rep et Battambang.

Cambodia Tro Khmer Battamband

Cambodia Khim Battambang

Le Khim est un instrument à cordes frappées tendues sur une caisse trapézoïdale . le Khim se joue principalement en Thaïlande et au Cambodge.

 

 

 

 

 

 

 

Merci à l’équipe de Phare Ponleu Selpak, ( merci Valentin ! ) pour leur accueil, le beau spectacle de cirque  » Chills » et surtout pour l’énergie déployée à faire vivre la culture khmère et permettre l’accès à l’éducation et la possibilité aux jeunes cambodgiens de s’exprimer !

Suivez Phare Ponleu Selpak sur Facebook

 

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook

Chant khmer

 

Cambodia Apsara Angkor wat

 

 

 

 

 

 

 

 

Laissons-nous porter par la guitare, l’ambiance et reprenons en cœur le refrain…et peu importe si vous ne connaissez pas les paroles, ce qui compte c’est le plaisir partagé.

Petite tranche de vie au détour d’un trottoir de Phnom Penh au Cambodge…il fait chaud, il fait bon et le temps s’écoule tranquillement.

 

 

 

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook

De l’art de méditer

Pourquoi contrôler sa pensée et travailler les enseignements du Bouddha? Une rencontre avec un moine bouddhiste de Phnom Penh dans le monastère de Ounalom, haut-lieu du bouddhisme au Cambodge dans lequel réside le chef de la congrégation bouddhiste cambodgienne. Le wat ounalom conserve une relique du Bouddha, un cil, et est le centre de formation des moines bouddhistes.Cambodia wat ounalon

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook

Une bande de copains, une guitare et un samedi après midi à Phnom penh

Des bons copains de quartier, quelques bieres du pays et l’envie de partager sa bonne humeur. Quand en plus, des français passent par là alors qu’ils entament une chanson dans leur langue, alors on se lève et on trinque tous ensemble! Tous en coeur, nous chantons « Ce n’est qu’un au revoir » aux multiples accents.

Cambodia street music

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook