Tamatam Voyages en sons …et en images

Mis en avant

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook

Prière à Borobudur

Construit vers l’an 800 puis abandonné pendant des siècles, l’ensemble de Borobudur a été ré-decouvert au Ixième siècle par les européens.

BorobudurBorobudur est à la fois un stupa et le plus grand mandala au monde. Un mandala est une représentation cosmique de l’univers pour les Bouddhistes. L’ensemble est constitué de trois terrasses carrées et trois autres circulaires, toutes sont couvertes de bas-reliefs relatant les divers épisodes de la vie du bouddha Sakyamuni. Tous ces bas-reliefs ont été gravés sur place, une fois les pierres ajustées.IMG_0257

Une autre galerie également recouverte de bas-reliefs représente la vie terrestre; il n’est pas possible de la parcourir car elle est enterrée! Cette particularité donne lieu à de nombreuses hypothèses…

Bien que Borobudur soit une destination touristique où les cMonks at Borobudurars arrivent par dizaines, la majesté du lieu, l’aménagement des parcs et la puissance du temple lui-même nous laissent stupéfaits. Nous parcourons les terrasses carrées en contemplant les bas-reliefs retraçant la vie vers l’an 800, en soit c’est déjà très impressionnant. Puis nous gravissons les étages pour atteindre les terrasses circulaires, le monde de l’au-delà où il n’y a plus ni début ni fin. Au sommet du temple, nous trouvons des dizaines de stupa où nous observent des Bouddha. Nous rencontrons des moines en pleine litanie accompagnés par des pratiquants ravis de prier dans ce lieu mythique. Sous un soleil de feu tous voyagent vers le nirvana Bouddhique.IMG_0275

 

 

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook

Le marche aux oiseaux de Malang, Java

IMG_0768[1]Malang est une ville de java agréable pour flâner. Les nombreux arbres majestueux nous procurent de l’ombre et la proximité des montagnes nous rafraichit !

Le marché aux plantes et aux oiseaux est un lieu incontournable. S’y entassent des cages en bambou ou en bois, avec des oiseaux multicolores. Les vendeurs proposent aussi des graines et des vers pour les nourrir mais aussi des poules, des chats, des poissons, des singes… confinés dans des cages et donc avec un espace vital réduit ! IMG_0811[1]

Loin du bruit des bekas -mobylettes- nous apprécions les chants des oiseaux. Les indonésiens amateurs d’oiseaux, accrochent sur le peron de leur maison une ou plusieurs cages-porte bonheur.

 

 

 

 

 

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook

Volcan Bromo, caldeira Tengger et traversee de la foret

IMG_0920[1]Le volcan Bromo est situé au centre de la caldeira Tengger à 2300m d’altitude. Son immense cratère fait 800m de diamètre et est profond de 200 mètres. Le panache qui s’en échappe en permanence est très impressionnant et depuis longtemps, ce volcan est sacré pour les Javanais, en particulier les hindouistes qui étaient considérés comme les gardiens du volcan.

Au pied des volcans Bromo et Batok, se dresse un iIMG_0910[1]mmense temple hindouiste très important pour les habitants du Tengger. Tous les ans depuis des centaines d’années, les hindous gravissent les pentes du volcan pour y jeter des offrandes, c’est la cérémonie du Kesada.

Le nom du volcan Bromo dériverait du dieu créateur de l’hindouisme : Brahma.

La caldeira de Tengger est impressionnante avec ces dizaines de km de circonférence. Cet ensemble fait parti du parc national Brom Tengger Semeru. Le mont Semeru, point culminant de Java situé un peu plus au sud est considéré comme le séjour des dieux pour les hindouistes.

IMG_1014[1]

C’est donc dans une ambiance mystique que nous attaquons les pentes de l’immense volcan avec notre mobylette semi-automatique. La traversée du village de Ngadas est impressionnante. Littéralement accrochés au flan de la montagne, les habitants cultivent des parcelles que l’on croiraient verticales. Les terres fertiles et le climat propice permettent trois récoltes de riz par an, au lieu d’une seule.

Arrivés sur la crête de la caldeira a 2400m, la vue est splendide sur les volcans posés à l’intérieur de ce cirque. Après 200 mètres de descente, nous entamons une marche forcée de 12km dans la mer de cendre au milieu de la caldeira, ambiance extraterrestre. Le monde flotte tel un mirage tellement la chaleur est intense mais nous ne ressentons rien car nous sommes à 2200m d’altitude. Nous marchons littéralement sur nos ombres, le soleil étant à la verticale.

Après trois heures, nous arrivons au pied du temple hindou et gravissons les 250 marches qui nous séparent du cratère du volcan Bromo. Arrivés en haut, le brouhaha des panaches de fumée et le vent violent nous cueillent et finissent par nous convaincre de la magie du lieu.

Le retour sera tout aussi laborieux mais nous aurons la chance de croiser un 4×4 pour touristes vide qui s’arrêtera pour nous prendre en stop. La redescente du massif se fera à toute petite vitesse avec les travailleurs de la caldeira, nous en profiterons pour enregistrer les sons de la forêt en cette fin d’après midi.

 

 

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook

Wayang kulit

Le théâtre d ombres indonésien est un art pratique depuis fort longtemps. Accompagnées de Gamelan, groupe de musiciens, les marionnettes défilent entre la lampe et le tissu. De l’autre coté de l écran, le spectateur s émerveille des légendes indiennes issues du Rāmāyana.

IMG_0169

Ce soir la nous étions invités a la répétition hebdomadaire de wayang. L’ambiance est très conviviale. Le maître de maison apporte des beignets, du thé au jasmin et des cigarettes. Dans une atmosphère enfumée, les musiciens passent d’ instrument en instrument (ce qui est une caractéristique de cette musique). Pendant ce temps le marionnettiste continue, imperturbable la litanie des histoires.IMG_0199

La soirée continue jusqu’à très tard. Autrefois, les wayang duraient toute la nuit mais aujourd’hui, avec la vie moderne, les séances durent environ 3 heures.

Nous, nous étions enchantés et nous avons eu la chance de s’initier au maniement des marionnettes en cuir finement ciselées.

 

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook

Foret tropicale

Un soir dans le village de Bolawen près de Yogyakarta sur Java nous écoutons la foret nous parler. La nuit apporte sa fraîcheur et tout un monde s éveille, insectes, batraciens, oiseaux… Des villageois font la ‘pos ronda’ – la ronde, ils se retrouvent sous un abri fait le plus souvent de bambou, boivent du thé, fument, palabrent … tendez bien l’oreille, vous entendrez le son du Kentongan, une branche d’arbre creusée, signal de protection du village.

IMG_87262La foret était partie intégrante de la vie des habitants en fournissant nourritures, matériaux de construction et médicaments.

Le plus grand archipel de la planète (17500 iles) concentrant la troisième plus grande surface de forets tropicales connait une déforestation grandissante due a l urbanisation, l exploration des bois, l exploitation minière et la production de caoutchouc et de papier…

Face à ces agressions, la foret résiste et les esprits de Java veillent….

 

 

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook

Mariage à Java

Les mariés sont vêtus de costumes traditionnels en batik « modernisés ». La mariée a dans ses cheveux une tresse de fleurs de jasmin, symbole de beauté et de pureté. Sa coiffe se compose aussi d’un ornement composé d’un triangle représentant le Dieu Allah et cinq étoiles, fleurs en or symboles des cinq piliers de l’Islam. IMG_0426 Kinanti, notre hôte, vous explique en anglais, le déroulement de la cérémonie de mariage. La fête commence 5 jours avant pour permettre à tous ceux et celles qui souhaitent  saluer le couple de venir les rencontrer.

IMG_0398Puis, vient le grand jour, le cortège des mariés avance en procession au milieu du trafic de la chaussée! Le couple prend place sur une estrade et démarre alors une suite de discours, du père de la mariée au chef du village puis arrive l’imam pour le sermon et le mariage.

IMG_0461Pendant ce temps, les 200 convives assis autour de l’estrade dégustent les mets préparés la veille. Nasi gorem, riz grillé, riz gluant à la viande enroulé dans une feuille de bananier, pastèque et thé au jasmin très sucré (très prisé par les Indonésiens) et une part de brownie incongrue ici!

 

IMG_0514La « Campur Sari » est une musique interprétant des airs traditionnels dans une certaine modernité. La chanteuse est accompagnée par deux musiciens, l’ un jouant du synthétiseur et l’autre donnant le rythme avec un katipung, tambour traditionnel javanais. Les paroles sont simplifiées et parlent d’amour et encore d’amour. Ce style de musique est très apprécié en particulier dans les villages. Il est 11h30 du matin, la cérémonie se termine, le mariage semi-traditionnel musulman dans un village du centre de Java se déroule de 9h00 à midi… Il est vrai qu’il fait déjà 35°C et que tout le monde semble avoir très chaud.

IMG_0493

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook

Tamatam interviewé par un magazine grec!

Contactés par Dikea journaliste pour le magazine grec Artnouveau.gr, nous avons retracé les rencontres et les émotions du voyage en Europe à travers nos sons.

Tamatam Soundtrip : Συλλέγοντας τους ήχους της Ευρώπης!

Η Melanie και ο Tristan, δύο νέοι άνθρωποι από τη Γαλλία, είναι ο ορισμός του απόλυτου ταξιδευτή: Έχοντας μόνο ένα σακίδιο πλάτης, ένα ζευγάρι μπότες, μια σκηνή και ένα μαγνητόφωνο , έχουν βαλθεί να γνωρίσουν τον κόσμο και να μας δώσουν την ευκαιρία να ταξιδέψουμε μαζί τους μέσω ενός απλού αλλά παντοδύναμου μέσου που λέγεται Ήχος.

A lire ici pour les hellénophones !

DSCN4177 mel2    DSCN4114

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook

La Lozère, ça aère !

lozereCarte postale sonore d’une périgrination en Lozère du nord au sud en s’arrêtant aux 50 ans de Nature&Progrès sur le causse Méjan.
Les légendes, la vie dans les hameaux, les bruits de la nuit, les plantes médicinales, le militantisme altermondialiste, la simplicité volontaire et la franche rigolade sans oublier les grosses boules et le bal musette.

DSCN9224 DSCN9374 DSCN9373

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook

Un été breton

DSCN8900Promenade sonore dans le centre de Saint-Enogat, laDSCN8869 plage, le club des Goélands et les enfants, le marché du mercredi midi et l’ambiance nocturne sous le regard séculaire des villas de la Mer. L’ambiance est villageoise et la journée se déroule entre rires d’enfants, manège enchanté, plongeons dans les vagues; la nuit est douce et s’anime au rythme du piano bar.

DSCN8874

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook