Combat de Coqs, Bali

CombatCoqsBaliIndonesie72dpi
L’ambiance survoltée de l’arène semble se moquer de la torpeur tropicale. Deux coqs excités par leur manipulateurs -pengangkeb- s’apprêtent à combattre jusqu’à la mort.   Les hommes encerclent les volatilles, les parient vont bon train et les cris répétitifs semblent vouloir encourager leur champion. Munis d’un cros en acier tranchant comme un rasoir -le tadji-, les coqs sont lâchés, le combat est bref, un coup pour toucher, un deuxième pour tuer. L’animal vaincu s’étend sur le sol et le vainqueur est saisi et retourner la tête plaquée encore haletant de ce combat.

Sourires d’un côté, déception de l’autre, l’argent s’échange et les coqs enfermés dans leurs sacs de jute attendent leur tour. Ces combats ne serait-ce qu’un moyen pour permettre aux hommes d’assouvir leur désir de mort et d’argent? Faut-il voir un sacrifice sanglant offert aux démons ou serait-ce un moyen de resouder les communautés et affirmer son prestige et sa virilité. Depuis 2005, les combats de coqs sont extrêment encadrés ce qui n’empêche pas de trouver de nombreux combats clandestins.

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook