Kemi ardhur ne kete dynja, chant du Coran

Dans un petit village du sud du Monténégro nous avons reçu un incroyable et chaleureux accueil. Ici, vit une grande communauté d albanais.

ramiz 7Un dimanche, des enfants nous emmènent là où s’agitent les hommes du village, ils construisent une voie d accès à une maison. Le doyen et l’ imam, eux, encouragent les travailleurs.

 

 

Les femmes, elles, sont à l intérieur et préparent le repas. Certaines portent fièrement leur costume traditionnel et souhaitent immortaliser la rencontre avec ces deux voyageurs qui se baladent avec un micro; la séance photo sera délicieuse.DSCN5662

L imam souhaitera nous marier et espère surtout que ce voyage sonore nous mènera vers la voix de Dieu, libre à nous de choisir un des dieux des religions monothéistes! ramiz 3

Avant d’ être invités à partager le repas avec les hommes, l’un deux nous offre des chants dont le Kemi ardhur ne kete dynja de Coran.

 

 

 

 

 

 

 

 

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook

What about Montenegro: Igor

Rencontre dans le cimetiere de Cetinje avec ses collegues, Igor nous a immediatement propose de nous heberger et de partager le repas.

Autour de la cuisiniere au feu de bois, ils evoquent la grande Serbie, leurs familles eloignees et les liens qui unissent les peuples de l’ex-yougoslavie.

 

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook

Église orthodoxe Serbe de Kotor

baie KotorEdifiée en 1909, l église orthodoxe serbe de Kotor attire de nombreux fidèles. Les serbes représentent près de 9 pourcent de la population de la cité fortifiée.Kotor eglise

Kotor eglise clocherFondee a l epoque Romaine, Kotor garde la trace de la presence Venitienne, elle est aujourd hui classee par l UNESCO sur la liste du patrimoine mondiale.

Juste a cote de l église, la vie continue et les commercants dechargent leurs provisions…

kotor commercants

ShareTweet about this on TwitterShare on Facebook